Recherche-Intervention

Recherche-Intervention

 


Dominique BROUSSAL, Jean-François MARCEL

Université de Toulouse Jean-Jaurès, UMR EFTS

Date de la version: 16.10.2020


La recherche-intervention (RI) est une démarche de recherche inscrite dans le champ de la recherche en sciences de l’éducation et de la formation. Elle est conçue par les auteurs de cette note comme une réponse singulière aux demandes d’accompagnement du changement qui leur sont adressées. La formalisation de cette démarche et sa théorisation ici présentées sont empiriquement étayées par de nombreuses enquêtes conduites sur une diversité de terrains.

La sollicitation à l’origine de la RI peut découler d’une contrainte externe (mise en place d’une réforme, d’une nouvelle organisation du travail, etc.) ou d’une initiative interne (projet, innovation, évaluation, élaboration d’une nouvelle offre de formation, d’une ressource particulière, etc.). Cette sollicitation initiale adressée à un ou plusieurs chercheur(s) ouvre sur une phase de négociation de la demande. Si celle-ci aboutit, une commande est stabilisée, prenant la forme d’une contractualisation entre le partenaire et l’unité de recherche. Cette contractualisation garantit la reconnaissance des contraintes liées à la visée heuristique et un commun accord sur le principe émancipateur fondamental dans la démarche de RI.

Au coeur de la démarche de RI, la co-élaboration d’un tiers-espace socio-scientifique (voir la note conceptuelle dédiée au TESS) permet l’articulation des visées heuristiques (sur), transformatives (pour) et critiques (par), ciblant principalement l’émancipation des participants, ainsi que la mise en œuvre de la dimension participative (avec). Contribuant à ouvrir et à théoriser une tierce voie (Robert, Marcel, 2019), faisant rupture avec les options différencialistes ou anti-différencialistes, la RI repose sur l’articulation entre science et action, entre recherche et intervention (d’où le trait d’union) mais soutient, également, l’hypothèse d’un enrichissement réciproque de chacune des deux sphères, dans et par leur mise en relation.

Deux instances sont systématiquement mises en place dans le cadre d’une démarche de RI. Il s’agit du comité de pilotage (CoPil), composé des commanditaires, des chercheurs et de représentants du groupe de travail (GTra). Il a pour mission de réguler le déroulement de la RI en terme de respect du calendrier et des attendus et de fixer les objectifs du GTra. Le groupe de travail (GTra) a pour mission la mise en œuvre du projet de RI. Il est composé de chercheur·e·s et d’acteur·trice·s socio-professionnel·le·s qui travaillent de façon horizontale et assument une part importante de responsabilité quant à la réalisation du projet.

Les chercheur·e·s-intervenant·e·s s’assurent du respect du cadre général de la RI. Ils favorisent la dynamique collective, supervisent chaque fois que nécessaire les activités, présentent les résultats, communiquent sur le déroulement de la RI, organisent des séminaires appropriés (composition du comité de pilotage, aspects de méthode, résultats intermédiaires à discuter, organisation d’une séance de restitution, etc.) comme autant de moments de régulation et de mutualisation indispensables aux avancées collectives.

La contractualisation de la RI peut prévoir un certain nombre de livrables élaborés par les chercheur·ses-intervenant·es et qui donnent lieu à un financement. On peut évoquer des rapports de recherche, des films, des fiches pédagogiques, etc.

Références

Bedin, V. (2013), Conduite et accompagnement du changement. Contribution des sciences de l’éducation. L’Harmattan.

Broussal, D., Bonnaud, K., Marcel, J.-F., Sahuc, P. (2018). Recherche(s) et changement(s) : dialogues et relations.  Cépaduès.

Broussal, D., Ponté, P., Bedin, V. (2015). Recherche-Intervention et accompagnement du changement. L'Harmattan.

Gurnade, M-M. (2016). Circulation de savoirs pluriels et émancipation des acteurs sociaux : le cas d'un observatoire ‘vivre sa jeunesse’ dans une recherche-intervention [Thèse de doctorat]. Université Toulouse Jean Jaurès.

Marcel, J-F. (2019). Intervention, participation et évaluation dans la recherche en éducation. La Revue LEeE, 1. https://doi.org/10.48325/rleee.001.01

Marcel, J-F. (2016). La recherche-intervention par les sciences de l’éducation. Educagri.

Marcel, J-F., Broussal, D. (eds) (2017). Emancipation et recherche en éducation. Editions du Croquant.

Marcel, J-F., Broussal, D., Aussel, L. (2019). Penser la formation à partir d’une recherche-intervention. Education Permanente, 220-221, 267-276.

Marcel, J-F., & Bedin, V. (2018). Contribution à l’élaboration d’un dispositif d’évaluation de la Recherche-Intervention. Phronesis, 7(1), 79–91. https://doi.org/10.7202/1044256ar

Robert, A.D., Marcel J-F. (2019). Des relations entre recherches en éducation et engagements militants : éléments pour un débat. In J-F. Marcel, V. Bordes, L. Lescouarch (Eds.), Recherches en éducation et engagements militants. Vers une tierce approche (p. 25-42). Presses Universitaires du Midi.

Storup, B. (2013). La recherche participative comme mode de production de savoirs. Un état des lieux des pratiques en France. Fondation Sciences Citoyennes.

Articles de La Revue LEeE se référant à cette entrée

A compléter

Entrées connexes dans Encyclopé-LEeE

Référentialisation

Tiers-Espace Socio-Scientifique (TESS)